Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ? BLOAG !

Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ?          BLOAG !

La Jeanne (17 janvier 2010)

Vous l'aurez compris, cette semaine, pas question de massacrer le Nouvel Obs.



Aussi Blanche est-elle revenue à des lectures de son age, tout aussi passionnantes, et sans doute plus rigolotes.



C'est d'ailleurs cette saine lecture qui nous a inspirés pour ce week-end.



Et nous voilà donc partis ce dimanche nous faire voir du côté de Super Besse.



La ressemblance avec l'image précédente est assez frappante, au détail près que deux petits canards supplémentaires se sont joints à l'équipée, en la personne de Matthieu Cui-cui et Tancrède.

Super Besse est une station assez sympa, pour qui aime skier sur autre chose que de la neige, en général c'est caillou, herbe ou au mieux verglas. Cette fois, avec tout ce qu'il est tombé début janvier, il y avait près d'un mètre de neige partout dans la station, du ciel bleu et peu de monde. Le rêve !



Même le petit vent glacial au sommet du col de la Perdrix (notez la glace sur l'antenne) n'a pas refroidi notre enthousiasme, et notamment celui d'Octave, qui tenait à démontrer que tout ce qui a pu être écrit de désagréable sur ce blog, quant à ses compétences en matière de ski, était au mieux obsolète, au pire diffamatoire.



Eh bien je confirme : Octave a fait de gros progrès lors de ses colos à Morzine (je parle bien sûr du ski, pas du rangement de ses chaussettes).

Il existe cependant un élément qu'on ne trouve pas ailleurs, même dans la plus prestigieuse station alpestre et qui justifie à lui seul qu'on vienne skier à Super Besse.

C'est le casse-croûte de fin journée chez La Jeanne à Picherande. La Jeannne tient une crêperie au rapport qualité-prix exceptionnel dont feraient bien de s'inspirer certaines prétendues ou présumées crêperies Bretonnes et qui dicte nos loisirs l'hiver (ski à Super Besse) comme l'été (randonnée dans le Sancy).



Ici point de prétentieuse crêpe chèvre miel ou saint jacques poireaux, La Jeanne agrémente ses pompes (recette locale à la farine de sarrasin et au petit lait de Saint Nectaire qui donne à la pâte un goût aigre très agréable) de Saint Nectaire et de Jambon d'Auvergne, ou encore de confitures maison.



Bref, c'est toujours ça que les allemands (et les chinois) n'auront pas et ça fait partie des plaisirs minuscules de l'existence de finir ainsi la journée (surtout avec la première gorgée de cidre brut, ce qui pour le coup je vous le concède n'est guère auvergnat).



Autant dire que personne n'avait vraiment envie de rentrer faire ses devoirs ou de retourner au boulot demain.



Pas de quoi rire Blanche !

A bientôt.


17/01/2010
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour