Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ? BLOAG !

Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ?          BLOAG !

La tête près du bonnet (18 octobre 2009)

J'avais prévu de faire l'impasse sur le blog aujourd'hui, d'autant qu'il me reste mon reporting de la semaine dernière à faire, ainsi que la lettre d'envoi au sous-préfet de la pétition contre la discothèque en face à écrire ("The dream" le cauchemar des riverains, je vous passe les détails pour aujourd'hui).



Mais voilà, je m'aperçois que vous êtes nombreux à être venus faire un petit tour ce week-end pour voir s'il y avait du neuf et que nous voguons allègrement vers la barre des mille visites. Aussi vais je m'efforcer de vous donner quelques nouvelles en m'imposant de respecter les limites que je me suis fixées la semaine dernière : ne plus parler de ch... de vous savez quoi !

J'aurais aussi pu appeler cet article "Les visiteurs d'Issoire" puisqu'aujourd'hui nous avons eu à déjeuner les parents de Sophie, qui habitent toujours provisoirement à Issoire en attendant leur déménagement dans leur nouvelle maison en Bretagne (là aussi je vous passe les détails...), et mes parents.



Non Papa, inutile de me provoquer, c'est tentant mais j'ai dit que je ne parlerai pas de... du sujet qui fâche.



Bon enfin, quand je dis "eu à déjeuner" c'est surtout Jacques, le papa de Sophie, qui, sans doute par atavisme, s'est lancé dès potron-minet (j'adore cette expression) dans la confection d'une choucroute (aliment galactogène bien connu). Son approche est simple et scientifique : pour une choucroute pour neuf, prendre une recette pour cinq et multiplier les quantités par trois. Avec à peine trois kilos de chou et cinq de viande vous obtenez en tout juste trois heures de quoi manger pour la semaine.

Mais je m'égare de mon sujet initial, si j'ai choisi d'appeler cet article "la tête près du bonnet", c'est tout simplement pour ça :



C'est pour pouvoir caser cette adorable photo de Blanche avec ce ravissant bonnet tricoté main par Gaynor l'amie anglaise de Sophie.

Ce n'est pas du tout parce que ça m'évite toute tentation de parler du mot en "c".

Ce n'est pas non plus parce que de plus en plus Blanche sait parfaitement se faire comprendre quand elle a faim ou qu'elle ne veut rien d'autre que les bras de Sophie (dans ce cas c'est juste la confirmation que décidément les filles de la maison ont un caractère bien trempé).



Demain c'est l'anniversaire (96 ans!) de ma grand-mère maternelle (de qui, pour ceux qui suivent, Blanche tient son second prénom). Bon anniversaire Mamie.

A bientôt.


18/10/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour