Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ? BLOAG !

Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ?          BLOAG !

Les histoires d'A. (14 février 2010)

Les histoires d'A(mour) finissent mal en général chantaient les Rita Mitsouko mais cet article ne se veut pas pour autant une provocation en réponse à la mièvrerie marketing sirupeuse et dégoulinante qui nous inonde à chaque Saint Valentin.

Le A. en question c'est Anatole, dont nous avons fêté hier 13 février, très enthousiastes, les treize ans.



Alors suivez-moi, tout vous saurez tout des histoires d'A.



Oups, désolé, non pas par là...



Voilà qui est mieux. Lorsque nous avons tourné l'année dernière "La huitième prophétie", authentique chef d'oeuvre d'Heroic Fantasy familiale, Anatole s'est construit le personnage de Magellan, minotaure légèrement bourrin, en quête d'une quête qui lui permette de foncer dans le tas et de tuer tout le monde.

Et bien sachez que si Anatole a toujours aimé les déguisements guerriers les plus terrifiants,



c'est avant tout un très gentil garçon au coeur tendre, que réjouit le contact des petits poneys,



des chatons,



et des petits lapins.



Quand il était plus petit, vers trois ou quatre ans, il pleurait très souvent toutes les larmes de son corps et avec Sophie ça nous inquiétait un peu. On se disait qu'il était peut être d'un naturel un peu triste.



Il lui a longtemps été impossible de regarder jusqu'au bout certains films réputés hautement terrifiants comme "Princesse Mononoké" et plus tard "La guerre des étoiles".

A sa sortie, j'avais emmené Louise et Anatole voir "Le voyage de Chihiro" à Montceau les Mines.



Nous étions seuls dans la salle et Anatole a été terrifié par la transformation des parents de Chihiro en cochons au point de vouloir absolument quitter la salle et rentrer la maison. Le propriétaire du cinéma, très gentiment, a proposé de nous ouvrir spécialement une salle pour y diffuser "L'age de glace" qu'il avait en avant première. Et c'est comme ça que je me suis retrouvé à naviguer entre Louise regardant en solo "Le voyage de Chihiro" et Anatole riant aux éclats tout seul devant "L'age de glace".

Les rires ont d'ailleurs de plus en plus souvent remplacé les pleurs et aujourd'hui les vannes à deux balles d'Anatole sont célèbres à la maison. Il faudrait filtrer un peu plus mon garçon, je me demande d'où peut bien te venir cet esprit de garçon de bain !



Parmi les choses qui ont d'ailleurs toujours fait rire Anatole, il y a les jeux et les chahuts avec son petit frère.



Toutes ces histoires qu'on peut s'inventer entre frères.



Même si rien n'est aussi drôle que de l'asticoter voire d'arriver à le faire couiner !



Le jeu aussi procure de grandes joies à Anatole.



Quand tout va bien c'est l'euphorie...



Mais qu'un grain de sable se glisse dans la machine,



et ça peut dégénérer,



très vite !



Cet esprit de compétition qui anime Anatole le poussait, quand il était en CE1-CE2 à vouloir sauter des classes pour essayer de rattraper Louise (ô combien ravie à cette idée...)

Une bête chute d'un arbre en Bretagne, et quelques mois passés à écrire de la main gauche, vinrent à bout de ces velléités.



"J'ai perdu toutes mes facilités" nous déclara-t-il dépité, un jour en rentrant de l'école. Heureusement c'est loin d'être vrai. Anatole travaille très bien et très sérieusement, sa prof d'allemand notamment trouve qu'elle n'a jamais eu un élève comme lui (le genre de chose qu'adorent entendre les frères et soeurs qui arrivent derrière...).

Dans son agenda chargé, il y a aussi la trompette,



le rugby, dont Anatole s'est mis en congé jusqu'à la fin de la saison pour mieux travailler sa condition physique avec force muscu et footings (là tu m'épates...)



Et quand il reste un peu de temps libre, quel pied de lire, relire et re-relire une bonne bédé,



ou de s'occuper de sa petite soeur, ce qu'il fait fort bien,



il faut dire qu'il avait eu l'occasion de s'entrainer avec son petit cousin Raphaël.



Treize ans !

Très en forme...



Très empressé...



Très entêté ? Très empoté ? Non, très en beauté !



Comme tu as grandi mon lapin...Mon temps de "plus grand de la famille" est désormais compté, je serai dépassé (pour les pieds c'est déjà fait).



Bon anniversaire !



Et pour le Uno,



C'est pas si grave... ^-^


14/02/2010
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour