Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ? BLOAG !

Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ?          BLOAG !

My left foot (20 décembre 2009)

Blanche a depuis peu un nouvel ami, son pied gauche...



Quel plaisir de l'attraper, de le mettre dans sa bouche...



Je comprends que ça la réjouisse particulièrement, j'ai moi même essayé, ce n'est pas si facile...

Non, non pas de photo, vous vous attendiez à QUOI ?

Avec son pied gauche et son pouce droit, Blanche a largement de quoi s'occuper en restant bien au chaud au lieu d'affronter les rigueurs de l'hiver.



Car comme tout le monde nous subissons les attaques du Général Hiver. J'ai repris cette réminiscence  du blog de Pierre : il fait référence à un souvenir commun que je vous raconte car, comme vous l'aurez remarqué, mes canetons sont friands de ces anedoctes d'anciens combattants.

Flashback année scolaire 1985-86 (l'année du bac). Nous sommes sans prof d'histoire géographie depuis le début de l'année. Après quelques semaines de protestations on nous dépêche un remplaçant, Monsieur Bellotti, qui se contente pour tout cours de nous lire les fiches Bordas des Annales du Bac. C'est ce qui donnera lieu au dialogue (garanti authentique) suivant :

- ... et c'est donc le général Hiver qui vainquit l'armée Allemande à Stalingrad.

- M'sieur, M'sieur c'est qui le général Hiver ?

- Euh... Je ne le connais pas mais c'est surement un général de l'armée Russe !



Inutile de dire qu'au bout de quelques séances de cet accabit nous ne fumes bientôt plus que cinq assidus en cours (les joueurs de tarot à la recherche d'un endroit tranquille, chauffé et discret pour jouer), cours que Monsieur Bellotti cherchait de toutes façons à abréger le plus possible :

- Bon les enfants, il est moins le quart, moins le quart c'est presque moins dix et ça sonne à moins cinq. Vous pouvez y aller mais ne faites pas de bruit en passant devant le bureau de Monsieur le Conseiller Principal d'Education !

Tout ça pour dire qu'il a fait très froid cette semaine et que chaque sortie relève de l'expédition polaire.



Difficile de sucer son pouce ou d'attraper son pied gauche dans ces conditions.

On était de toutes façons particulièrement bien à la maison ce week-end et d'autant mieux que nos amis de "The Dream" font l'objet d'une fermeture administrative jusqu'au 30 janvier, en attendant mieux.

C'est trop bête.



Le silence qui suit l'arrêt de "The Dream" c'est encore le rêve.
 
A bientôt...



20/12/2009
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour