Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ? BLOAG !

Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ?          BLOAG !

Kings of camelote (30 janvier 2010)

Le dernier samedi de janvier à Issoire c'est traditionnellement la Sainte Paule. Les boulevards qui ceinturent le centre ville sont entièrement livrés aux marchands et camelots de tout poil.



Avec Blanche, nous nous sommes habillés chaudement et nous avons décidé de courir à la chasse aux bonnes affaires, qui bien sûr pullulent en une telle occasion.



Et là, durant ce petit bain de foule, au milieu des bonnes odeurs de Churros,



nous n'avons vite plus su où donner de la tête face à tant de choses indispensables à prix sacrifiés.



Comment ne pas avoir envie de faire plaisir à Sophie en lui offrant une belle robe pour la Saint Valentin ?



Comment ne pas saisir l'occasion d'enfin s'équiper d'une véranda ?



C'était assurément le jour ou jamais de changer de literie.



Sans parler qu'il n'est pas si fréquent de tomber sur de l'authentique artisanat
péruvien !



Ni d'avoir enfin l'occasion d'en finir une bonne fois pour toutes avec l'huile de coude pour entretenir la maison !



Blanche peut être, mais moi je ne suis pas né de la dernière pluie... Pas question de me prendre pour un jambon : j'ai longuement comparé les prix du saucisson.



Il est vrai qu'avec 27 étals tout au long du parcours (à peine un poil plus que les marchands d'authentiques Laguiole) il y avait de quoi faire jouer la concurrence.

Là où j'ai vraiment longuement hésité c'est devant le stand de masques de catch pour enfants.



Je suis sûr que des paris sur des combats d'enfants retransmis en live sur internet auraient un grand succès. Mais j'ai renoncé au dernier moment à ce projet potentiellement lucratif : j'entendais déjà certains beaux esprits s'émouvoir au nom de je ne sais quelle conception surannée des droits de l'enfant.

Dommage car avec les bénéfices j'aurais pu m'offrir un beau tracteur.



Bon je vous passe la "churossette" (la machine à faire des churros à la maison), et je ne vous ferai pas l'article de ce grand cru qu'est le Bouze les Beaune (comme son nom l'indique).



Buvez plutôt du vin de Patrice !

Mais la flânerie s'achève et déjà il est temps de rentrer car assez vite dans l'après midi les esprits ont inexplicablement tendance à s'échauffer.



Heureusement je me suis soudain rappelé que la foire de la Sainte Paule, héritière de  l'ancienne foire aux bestiaux, c'est aussi traditionnellement la fête de la tripe et vite avant de rentrer j'ai couru rejoindre notre amie Paulette.



Paulette la reine de l'andouillette (lui c'est pas Paulette)  et son sandwich andouillette oignon...



Hmmmm. C'est bon Blanche, t'en veux ?



Non merci Papa ! T'es gentil, mais je viens déjà de commencer le biberon, la purée de légumes et la compote.

A bientôt.


30/01/2010
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour