Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ? BLOAG !

Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ?          BLOAG !

Les cousins (9 avril 2010)

La semaine dernière, nous sommes allés passer le week-end de Pâques à Castillon. Le voyage s'est dans l'ensemble bien déroulé d'autant que Blanche n'a même pas râlé en dormant.



Les enfants y ont retrouvé leurs petits cousins, Antonin et Raphaël. Quand ils sont réunis, les quatre garçons, malgré la différence d'age, sont inséparables.



Antonin, l'ainé, est un garçon généralement très raisonnable tandis que Raphaël, son cadet, trouvant du coup le droit chemin un peu trop embouteillé, a choisi d'occuper le créneau du trublion, à la langue bien pendue et la répartie fulgurante. Ainsi à Juliette qui lui demandait quand il allait enfin abandonner sa "totote" il répondit "quand tu arrêteras de fumer" (ce qui fut tenté ce week-end).

J'en profite pour dire à Sophia que la cigarette ne manque pas du tout à Sophie, contrairement à son commentaire subversif sur "L'heure d'été", pour la bonne et simple raison qu'elle n'a jamais été réellement accro...



Tout ça pour dire que je n'étais pas vraiment rassuré chez Panou et Mamie quand je les ai vus se lancer tous les quatre dans une partie acharnée de hockey sur gazon, munis des cannes des arrières grands-parents



A chaque fois qu'un moulinet rageur d'Octave frôlait la tête de Raphaël, j'hésitais à siffler la fin du match.



En même temps je repensais à l'histoire de la mère Française et de la mère Américaine.

Une mère Française et une mère Américaine emmènent leur enfant au square.

Arrivée au coin des balançoires, la mère Américaine dit "Go and have fun !"

La mère Française dit "Fais bien attention à ne pas te faire mal".

Quelques instants plus tard les deux enfants reviennent en pleurant car ils sont tombés.

La mère Américaine donne un baiser à son enfant lui dit "Try again"

La mère Française, elle, dit "Je te l'avais bien dit !"

J'aime beaucoup cette histoire...

Finalement la partie s'acheva sans plaies ni bosses, faute de combattants, à la suite de contestations multiples, les règles du jeu n'étant pas très claires.

Blanche, pendant ce temps, fidèle à son habitude du moment, restait dans une prudente expectative avec son Panousaurus Rex.



Chipie, va !

Au retour, nous nous sommes arrêtés sur l'aire du viaduc de Millau. Mais arrivés trop tard pour les capucins, nous avons du nous contenter de glaces.



Qu'en pensez-vous Maître Yoda ?



Pour manger des capucins de Michel Bras, repasser tu devras.

A bientôt.


10/04/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour