Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ? BLOAG !

Des nouvelles (de temps en temps) de la famille GREHAL ?          BLOAG !

24 heures chrono (29 août 2010)

Est ce que vous savez ce que c'est que ça ?



Des fleurs ? Allons vous n'y êtes pas du tout. Un peu de sérieux voyons, si ça ce sont des fleurs alors Carla Bruni est première dame de France aussi pendant que vous y êtes. Hein ?

Mouais... Enfin ce que je veux dire c'est que si ce sont des fleurs, alors c'est un putain de bouquet de fleurs carnivores, le bouquet final en quelque sorte, car il a mis fin de la façon la plus brutale qui soit à ma prometteuse carrière d'aventurier-
détective...

...........................................................

J'avais décidé de reprendre toute mon enquête à zéro. Je connaissais mes classiques : il fallait que je trouve le bon bout de la raison, cher à ce vieux Rouletabille, que je fasse marcher mes petites cellules grises comme ce cher vieux gaga de Poirot et que j'examine toutes les hypothèses. Comme le disait ce vieux Sherlock, quand toutes les possibilités ont été éliminées, alors c'est que l'impossible est la solution.

Pour commencer, mon intention était de ne pas lâcher d'une semelle les deux donzelles, Blanche et Louise. Mon instinct me disait que ces deux là en savaient forcément plus qu'elles ne voulaient bien le dire.

Au retour de Caudan c'est Blanche la première qui a ouvert les hostilités.



Le coup des cheveux, on me l'avait déjà fait. Remarquez, quand après nous sommes allés à Castillon c'est pas pour autant que ça l' a inspirée pour aller à l'eau.



Même bien équipée, elle a préféré rester prudemment sur son quant à soi.



Au retour à la maison, Louise s'y est mise à son tour.



Elles jouent à quoi à quoi les deux frangines avec leurs coupes. Elles visent l'oscar de la meilleure coiffure ou quoi ?

Peu après j'ai surpris Blanche en train de s'intéresser de près au piano.



Elle jouait du piano. Debout. C'est peut être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup.

Dans la foulée, nous sommes retournés passer une semaine tous les six à Montautre.



Le presbytère n'avait rien perdu de son charme ni le jardin de son éclat mais j'ai bien senti que ces vieilles pierres dissimulaient quelques inavouables secrets. J'ai décidé de renforcer ma surveillance des deux péronnelles.

Blanche s'est livrée à son occupation favorite.



Ouvrir les placards...



... Et les fouiller.



Très louche décidément cette gamine même si je me refusais par avance à lui faire porter un chapeau trop large pour elle.



Louise aussi s'est livrée à son occupation favorite, murmurer à l'oreille des chevaux.



A moins que ça ne soit l'inverse.



En tout cas la demoiselle a du style.



A la pétanque aussi.



J'étais en planque avec les garçons, en train de surveiller Blanche à son insu,



quand j'ai entendu  Louise m'appeler.

Viens voir Papa, c'est trop mignon, les petits oisillons...



... ces quatre bouches à nourrir.

Dans ma tête ce fut comme un déclic. Les rouages de mon cerveau se mirent à tourner à vitesse grand v. Bien sûr, c'était l'évidence même.

Quatre bouches à nourrir = boulot = fin des vacances = demain.

Pour mes synapses chauffées à blanc ce fut l'effort de trop. Un voile noir m'obscurcit soudain la vue et je plongeai dans une nuit de ténèbres.



...........................................................

Lorsque j'émergeai enfin, tous mes sens étaient en alerte. La situation m'apparut soudain d'une aveuglante clarté. Bon j'avais exactement 24 heures pour quitter mes frusques d'aventurier-détective et retrouver mon masque de directeur. OJG, au lieu de te marrer comme une baleine c'est celui là ?



Euh non , pas vraiment...

Celui là alors ?



Non plus, essaie encore.

Celui là alors ?



Il y a du mieux. Continue.

Celui là ?



Non. Ne t'arrête pas, cherche encore.

Nom de Dieu plus que 23 heures 50. Mais j'y arriverai, dussé comme Jack Bauer ne pas même pas m'arrêter pour faire pipi.

A bientôt.


29/08/2010
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour